De retour de rendez-vous avec le nouvel appareilleur, je ramène à contre-coeur cette énorme chose à la maison, pour laquelle nous n'avons pas été consultés. Comment peut-on imposer du matériel aussi volumineux et couteux à une famille sans les consulter en préalable sur les habitudes de l'enfant et de la famille. Augustin risque de ne pas le tolérer, on risque de se faire mal au dos avec des manipulations supplémentaires. Je n'en peux plus de tout ce matériel qui envahit notre espace de vie.

DSCN2518

 

 

ça ira mieux demain, si Augustin passe une bonne nuit dans son nouveau matelas de nuit. Il lui sera peut-être bénéfique, qui sait...Il faudra se lever la nuit pour vérifier que ça va, et être quand même bien révéillé demain pour nos rendez-vous à l'hôpital, histoire de ne pas se laisser imposer des soins trop lourds par des médecins trop éloignés de notre quotidien et bien trop sûrs d'eux. C'est comme ça. Ce serait tellement plus facile d'y croire si le médecin de rééducation avait pris quelques minutes pour discuter réellement avec nous de la mise en place de ce matelas.

L'essentiel est là : Augustin est plutôt bien depuis dimanche, pourvu que ça dure.